Les conserves

Le temps des fêtes approche déjà un peu (ben oui, techniquement le prochain approche toujours si on voit positivement!). Pourquoi ne pas offrir des cadeaux faits maison cette année?!

J’ai déjà parlé à quelques reprises de conserves dans certains articles précédents, mais sans entrer en profondeur dans le sujet.

Je vous explique ici les bases de la mise en conserves à une altitude neutre (ben oui selon l’altitude, le temps de traitement varie, mais ne vous inquiétez pas, le Québec en entier est à l’altitude «neutre». Pour les gens de Kelowna, par contre, on ajoute 5 minutes à tous les temps de traitement!

Tout d’abord, pour une mise en conserve efficace et sécuritaire, il vous faudra:

  1. une marmite à conserve (munie d’un panier) ou une marmite autoclave
  2. des bocaux, des anneaux et des couvercles (rondelles) (ceux-ci ne peuvent être utilisés plus d’une fois)
  3. des ustensiles pour la mise en conserve, soit, des pinces à bocaux, un entonnoir large, une baguette magnétisée et une spatule de plastique (ces instruments peuvent être remplacés par d’autres ustensiles de cuisine, mais ils rendent la mise en conserve ô combien plus facile et agréable, et leur coût est modique,cet ensemble est disponible dans la plupart des magasins grande surface pour la moitié du prix, c’était plus pour vous montrer ce que c’est!).

Pour mettre des aliments en pots de manière sécuritaire, il faut travailler dans un environnement super propre, pensez madame Blancheville! Afin de désinfecter mes surfaces de travail, j’utilise un mélange d’eau et de vinaigre blanc, car ce n’est pas un produit toxique!

Lorsque votre environnement est bien propre, vous pouvez préparer la recette à mettre en pots. À mis chemin, vous pouvez disposer de vos pots ouverts dans la marmite, de manière à ce qu’ils soient tous debout et recouverts d’eau. Il faut ensuite porter à ébullition laisser les pots bouillir 5 minutes.

On sort et vide ensuite les pots de l’eau, pour y verser (en général, car parfois les recettes donnent des indications diverses) la recette alors qu’elle est très chaude. Il est important ici de mettre les couvercles dans un plat et de les recouvrir d’eau bouillante, afin d’activer le produit sellant.

Avant de déposer les couvercles sur les pots, il faut passer la spatule entre la vitre et le mélange chaud afin de faire sortir le plus d’air possible. Ensuite, on nettoie le rebord des pots avec un linge humide, afin que les pots puissent seller efficacement. On appose les couvercles et les anneaux sur les pots et on remet ceux-ci dans l’eau bouillante pour quelques minutes encore (le temps suggéré par la recette). Il est bien important de mettre les pots dans la marmite alors qu’ils sont encore chauds, au risque qu’un d’entre eux explose à cause du choc thermique.

Lorsque les pots ont été traités, on les sort de la marmite à l’aide des pinces à bocaux pour les laisser reposer 24h, vous pouvez les déplacer ensuite, mais il faut attendre ce temps afin que le sceau se fasse bien. Si après 1 heure certains sceaux ne sont pas formés (en touchant les couvercles, ils s’enfoncent et font un petit «toc toc»), mettre ces pots au frigo et consommer dans les jours/semaines qui viennent.

Donc c’était seulement un résumé bref de comment faire des conserves. Comme c’est un processus méticuleux et qui peux être dangereux pour la santé s’il n’est pas exécuté de la bonne manière, je vous conseille de vous renseigner dans des livres fiables avant de vous lancer dans l’aventure des conserves (et avant d’en donner en cadeau de noël à votre famille et vos amis).

Pour mes petits pots, je me réfère comme au dictionnaire au Grand livre des conserves Bernardin. Pour des idées plus originales, j’aime feuilleter Canning for a new generation ou bien lire Food in jars.

PS: Heiwa m’a posé la question suivante: «Pour mettre les trucs en conserve, est-ce obligé d’être acide?» À cela je répondrai non, mais pour faire des conserves qui ne sont pas sucrées ou acides de manière sécuritaire, il faut les faire dans une marmite autoclave. Sinon j’aimerais vous référer au site web de Bernardin, où les règlements de base de la mise en conserve sont expliqués. Je vous suggère aussi fortement de suivre des recettes qui viennent de source fiable, c’est une question de santé!!!

Sur ce, bonne chance avec vos pots massons!

Leave a Comment